30 NOV 16 0 commentaire
Chirurgie de l’obésité : un pôle d’excellence à Saint-Claude

Chirurgie de l’obésité : un pôle d’excellence à Saint-Claude

En France, 15 % de la population souffre d’obésité (20 % en Picardie et dans le Nord). Cette maladie chronique entraîne une surmortalité car elle favorise le développement du diabète, de l’hypertension artérielle, de l’apnée du sommeil, et de bien d’autres pathologies. Seul le traitement chirurgical de l’obésité permet une perte de poids importante et durable. Interview du Dr Julien Boutillier, chirurgien de l’obésité à l’Hôpital Privé Saint-Claude.

 

À qui s’adresse la chirurgie de l’obésité ?

Dr J. Boutillier : La chirurgie de l’obésité s’adresse aux personnes adultes qui souffrent d’une obésité massive (IMC*≥40) ou sévère (IMC≥35) quand elle est associée à au moins une complication pouvant être améliorée grâce à la chirurgie. Elle ne s’envisage qu’en deuxième intention, après échec d’une prise en charge médicale spécialisée de plusieurs mois, et en l’absence de contre-indications à la chirurgie ou à l’anesthésie générale.

 

Quelles sont les interventions envisageables ?

Dr J. B. : Il existe 2 grands types d’intervention : les techniques restrictives (anneau gastrique ajustable et sleeve gastrectomie), qui réduisent simplement la taille de l’estomac ; et les techniques mixtes restrictives et malabsorptives (bypass gastrique), qui diminuent en plus l’assimilation des aliments par l’intestin. Ces interventions se pratiquent sous anesthésie générale et sous cœlioscopie, au cours d’une hospitalisation de quelques jours.

 

Quelle est la technique la plus efficace ?

Dr J. B. : Elles n’ont pas toutes la même efficacité en termes de perte de poids : la plus efficace reste le bypass gastrique, puis la sleeve gastrectomie, suivie de l’anneau gastrique. Dans tous les cas, il faut bien garder en tête que la chirurgie ne sera efficace qu’à condition de modifier ses habitudes alimentaires, d’augmenter son activité physique et d’être suivi toute sa vie.

 

Ces interventions sont-elles sans risque ?

Dr J. B. : Non malheureusement, le risque de mortalité n’est pas nul et varie d’un type d’intervention à l’autre. Des complications plus ou moins sérieuses sont toujours possibles. L’intervention la plus à risque est le bypass gastrique, puis la sleeve gastrectomie, et enfin l’anneau gastrique. Seule la technique de l’anneau gastrique est réversible.

 

Mais ces opérations sont soumises à autorisation.

Dr J. B. : Exact ! Toute une batterie de bilans doit être effectuée : bilans endocrinien, nutritionnel, psychologique, gastrique mais aussi pneumologique et cardiologique. Cette évaluation prend de 4 à 6 mois. Le dossier est alors soumis à l’accord du médecin de la sécurité sociale.

 

L’équipe pluridisciplinaire :

Chirurgien de l’obésité de l’Hôpital Privé Saint-Claude et coordinateur

Dr J. BOUTILLIER

03 23 64 50 61

 

Endocrinologue-nutritionniste

Dr F. CRETEUR

03 23 64 87 87

 

Diététicienne-nutritionniste

Mme A. NATTIER

03 23 05 22 45

 

Psychologue clinicien

  1. R. BRUNEL

06 77 95 36 55

 

Anesthésiste Référent Obésité

Dr R. BRY

03 23 06 25 61

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.