23 JUIN 17 0 commentaire
L’hôpital privé Saint-Claude veut devenir l’ami des bébés

L’hôpital privé Saint-Claude veut devenir l’ami des bébés

Tout est mis en oeuvre par cet établissement hospitalier de Saint-Quentin pour obtenir ce label avec une maternité rénovée.

 

L’hôpital privé Saint-Claude a accouché d’une nouvelle maternité. « Nous sommes un hôpital privé, les gens qui viennent le font par choix, alors nous devons montrer notre différence », glisse le père du projet, Kami Mahmoudi, le directeur de l’établissement.

 

Ouverte en 1990, la maternité avait déjà fait objet de quelques rénovations, cette fois, c’est un projet bien plus complet qui a été porté. Certes, le plus visible reste la rénovation des treize chambres dont trois classées Prestige. « Elles sont un peu plus grandes et il y a un petit coin salon avec un canapé-lit si le papa souhaite rester. Que ce soit cocooning.», souligne Delphine Mathieux, responsable projets et communication à l’hôpital privé. Au-delà de la rénovation, le projet a été pensé en fonction du souhait d’obtenir le label « Hôpital amis des bébés.»

 

Maryse Taclin, responsable des sages-femmes indique par exemple que désormais le petit déjeuner se prend en buffet de 7 à 9 heures pour ne pas déranger le rythme du bébé et de la maman.         « Nous n’avons pas de nurserie mais des box pour que le bébé ne soit pas séparé de la maman. Les soins sont faits dans la chambre… »

 

Et divers ateliers sont proposés, comme l’allaitement, un des premiers critères du label, pendant la grossesse, lors du séjour à la maternité ainsi qu’après l’accouchement. L’idée est de prendre par la main la femme enceinte et ne pas la lâcher jusqu’au retour à domicile avec bébé. « Et même à domicile, avec le programme Prado où vous avez une sage-femme libérale qui vient dans les huit jours après l’accouchement. »

 

L’hôpital a même embauché une interlocutrice unique pour faire ce lien. Amis des bébés, soit. Le directeur ne cache pas qu’il souhaite ainsi en voir beaucoup plus naître dans son établissement. Si actuellement, la maternité de l’hôpital privé Saint-Claude réalise six cents accouchements par an, son objectif est d’arriver au mille.

 

 

© Le Courrier Picard – Vendredi 9 juin 2017

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.