08 DéC 16 0 commentaire
Des nouveautés pour la maternité de Saint-Claude !

Des nouveautés pour la maternité de Saint-Claude !

 

Les parents ne venaient à la maternité qu’en cas d’urgence ou pour accoucher, remarque Maryse Tacail, responsable de la maternité à l’hôpital privé Saint-Claude (groupe Elsan). Là, avec Materniteam et sa référente, c’est un autre contexte.» L’hôpital privé (policlinique) a lancé Materniteam, un programme d’accompagnement personnalisé et non-médicalisé pour les futurs parents.

 

Materniteam est d’abord la mise en place d’un pôle avec des ateliers et des réunions thématiques (allaitement, massage bien-être, tabacologie…). C’est aussi une application Materniteam pour smartphone qui permet de rester connecté à la maternité tout au long de la grossesse. La référente, Charlène Grespinet, peut être contactée par mail ou téléphone du lundi au vendredi. Et un système de « tchat » a vu le jour.

 

La référente aide les futurs parents dans les démarches administratives et centralise les informations. En cas de question d’ordre médical, elle transmet la demande au personnel compétent. « Nous sommes dans une démarche où nous allons vers les futurs parents, sans attendre qu’ils viennent vers nous, reprend Maryse Tacail. À partir du quatrième mois, la documentation est tellement fournie que les gens s’y perdent. » Elle estime qu’il « y avait une vraie demande des parents sur ce type de prestation ». Le directeur, Kami Mahmoudi, renchérit : « Quand on devient parent pour la première fois, on est un peu paumé. La référente est là pour communiquer au plus tôt. » Dès le troisième mois de grossesse, les parents peuvent prendre contact.

 

Des chambres « prestige »

La maternité de la policlinique compte aussi moderniser ses chambres. Elle compte 15 lits pour 13 chambres (dont deux doubles). « Nous voulons augmenter les prestations hôtelières avec deux chambres prestige à la qualité d’accueil supérieure », annonce le directeur. Un lit d’accompagnement pour le père et quelques installations pour le confort journalier (comme une bouilloire). Le coût de ces opérations n’a pas été chiffré, selon le directeur. « Nous faisons en fonction du budget », explique le directeur. Mais, en tout cas, il n’y aura pas de coût supplémentaire pour le patient. « Le patient vient chez nous par choix. Ces nouveaux services ne sont pas facturés. Si ce n’est le coût des prestations hôtelières qui pourraient ne pas être prises en charge par la mutuelle. »

Autre nouveauté dans les bâtiments : une ouverture propre à la maternité. Depuis la restructuration des urgences, il n’y avait plus d’entrée propre. Une nouvelle entrée doit faire son arrivée.

 

© Courrier Picard – 05-12-16 – Par A.M.

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.